camille esayanIdentités visuelles → Beillevaire

7

Vue de l’installation de Noël dans la boutique.

1

Vue de l’installation de Noël dans la boutique.

2

Vue de l’installation de Noël dans la boutique.

3

Vue de l’installation de Noël dans la boutique.

4

Les stickers sur la vitrine.

5

Vue extérieure de l’installation.

6

Vue extérieure de l’installation.

8

Les dépliants guirlandes à faire soi-même.

9

Les dépliants guirlandes à faire soi-même.

12

Vue de l’installation de Noël dans la boutique.

13

Vue de l’installation de Noël dans la boutique.

14

Vue de l’installation de Noël dans la boutique.

11

Vue de l’installation de Noël dans la boutique.

15

Frise illustrée.

10

Frise illustrée.

16

Frise illustrée.

7
1
2
3
4
5
6
8
9
12
13
14
11
15
10
16

Commanditaire : Beillevaire.
Date : Octobre/Décembre 2017.
Prestations réalisées : Installation, flyer, frise, stickers.
Co-conception avec : Marion Ménard, emballage collectif.
Mots-clés cahier des charges : Noël, fromage, couleurs, partage, artisanal, savoir-faire, terroir, installation.

La demande initiale : Ronan, notre interlocuteur, nous a laissé carte blanche, avec pour seul maître mot : se démarquer des installations de Noël traditionnelles.
Ce que nous avons fait : Nous avons conçu et fabriqué de A à Z tous les supports de la scénographie, comprenant un stickers pour la vitrine, deux installations avec des sapins découpés au laser, un plafond de boules de Noël sur le même principe, une frise d’illustration de 5 mètres de long, et une guirlande à destination de la clientèle de Beillevaire.
La touche co-main : La guirlande, justement, qui était à concevoir soi-même, avec l’aide d’un mode d’emploi.

La marque Beillevaire, à la fois fromagerie et crémerie, produisant sa propre gamme de produits, est une institution sur le territoire français, fournissant notamment les grandes entreprises et restaurants gastronomiques de la capitale en plateaux de fromages. Ainsi, quand nous a été offerte l’opportunité de réaliser la décoration de Noël d’une des boutiques de la marque, dans le XVe arrondissement de Paris, la thématique était-elle toute trouvée : nous allions jouer sur cette notion de plateau, en entendant néanmoins le mot dans son acception géographique. Nous avons alors décliné, en partant de textures de fromages déformées par nos soins, une scénographie complète habillant le magasin. Un véritable paysage de fromages, somme toute ! Avec ce projet d’installation, nous sommes définitivement sorties de notre zone de confort et j’ai personnellement réussi à rapprivoiser la conception de formes en trois dimensions. Bien que l’ampleur de la tâche et les délais auraient nécessité que l’on soit plus de deux pour le réaliser, nous avons relevé Marion et moi ce challenge haut la main !

Dans les coulisses du projet…

Étant donné que nous ambitionnions de réaliser un gigantesque paysage de fromages, il nous fallait immortaliser la matière première, in situ. Ronan nous a donc permis de photographier un à un tous les fromages de la boutique, sous le regard interloqué de ses employés. Alors que Camille était derrière l’appareil, Marion a enfilé des gants en plastique et s’est improvisée le chef d’orchestre de cet improbable défilé de fromages !

Dans les coulisses du projet…

Au tout début du projet, nous voulions créer des volumes avec des strates de carton empilées à la verticale. Quand nous avons commencé à faire nos calculs vis‑à‑vis du budget et avons compris que ne serait-ce que pour obtenir un sapin de 30 cm il nous fallait plusieurs dizaines d’épaisseurs, nous avons décidé de concevoir des objets plans, que l’on viendrait découper et dont le volume serait obtenu par un subtil décalage des différents morceaux dans l’espace, une fois assemblés.

Dans les coulisses du projet…

Nous avons donc découpé pas moins de 60 sapins et 75 boules de Noël à la découpe laser. Afin d’optimiser le carton que l’on possédait en quantités réduites, nous les avons placés sur la surface de ces derniers pêle-mêle…

Dans les coulisses du projet…

… un puzzle géant nous attendait pour les réassembler dans le bon ordre. Pour venir parfaire toutes les pièces, nous les avons également bombées, sous toutes leurs faces. Un travail titanesque, qui nous a valu d’avoir les yeux qui piquent et la gorge qui gratte quelques jours par la suite !

« Original et innovant  »

Ronan Myszka, responsable de la boutique Beillevaire Paris XVe.