camille esayanAteliers → Collège Françoise Seligmann

1

Pendant l’atelier.

2

Pendant l’atelier.

3

Pendant l’atelier.

4

Pendant l’atelier.

5

Pendant l’atelier.

6

Les premières idées émergent…

7

L’écriture du slam.

8

La présentation des élèves de leur travail.

9

Matières premières.

10

Travaux des élèves.

13

Travaux des élèves.

11

Travaux des élèves.

12

L’un des textes de slam.

14

Travaux des élèves.

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
13
11
12
14

Commanditaire : Collège Françoise Seligmann.
Date : Juin 2019.
Prestations réalisées : Deux heures d’atelier collages auprès d’élèves de 5e.
Mots-clés cahier des charges : Transmission, collage, slam, écriture, illustration.

La demande initiale : Accompagner les élèves de la classe d’éducation musicale de Hind Y. sur la transcription en images de leurs slams, à propos des inégalités.
Ce que j’ai fait : J’ai proposé à Hind et aux élèves un atelier collages.
La touche co-main : Je glissais des astuces de-ci de-là aux élèves pour qui il était difficile de faire des associations d’idées en collage.

Lorsque j’ai contacté Hind Y. via son compte Instagram, Le quotidien de Mme Y., nous avons très vite émis l’idée de faire des ateliers avec ses classes au collège pendant ses cours d’éducation musicale. Quand elle a abordé le slam avec sa classe de 5e, nous avons réfléchi à un atelier d’illustration et de collages, qui viendrait compléter les textes écrits par les élèves. Le challenge était de taille, car il s’agissait de mettre en mots et en images des thématiques comme la grossophobie, le sexisme, le racisme, l’homophobie… Bien que les deux heures d’atelier soient passées trop vite, de belles idées ont pu émerger, donnant lieu à des collages inattendus ! Une belle expérience qui aurait mérité d’être poussée plus loin…

Dans les coulisses du projet…

Hind s’était elle-même prêtée au jeu de l’exercice, pour illustrer la grossophobie !