camille esayanAteliers → Création en cours

1

Le dépliant de notre exposition.

2

Le dépliant de notre exposition.

5

Vue de l’exposition.

6

Le livre à composer soi-même.

7

Le livre à composer soi-même.

15

Vue de l’exposition.

16

Vue de l’exposition.

17

Vue de l’exposition.

18

Le livre à composer soi-même.

19

Le livre à composer soi-même.

20

Vue de l’exposition.

21

Le livre à composer soi-même.

22

Le livre à composer soi-même.

23

Le livre à composer soi-même.

24

Le livre à composer soi-même.

25

Le livre à composer soi-même.

1
2
5
6
7
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25

Commanditaire : Atelier Médicis.
Date : Février/Juin 2018.
Prestations réalisées :
Co-conception avec : Marion Ménard, emballage collectif.
Mots-clés cahier des charges :
Photographies de l’exposition : © Anton Yourtchouk.

La demande initiale : Création en cours est un programme national de soutien à l’émergence artistique porté par les Ateliers Médicis, avec le soutien du ministère de la Culture en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale. Depuis 2016, près de 500 projets ont été accompagnés par Création en cours. Les artistes sont soutenus pour un temps de recherche, d’expérimentation et de création. Les projets artistiques comportent un temps de transmission auprès d’élèves de CM1 ou CM2 dans les territoires les plus éloignés de l’offre culturelle, en particulier en milieu rural, et périurbain et dans les territoires d’outre-mer. L’articulation et la porosité entre acte de création, partage et transmission sont au cœur de l’identité de ce programme.
Ce que nous avons fait : Nous avons proposé un projet autour de la question de la narration par l’image à Création en cours, et nous avons été retenues parmi les 100 projets sélectionnés. Nous avons ainsi travaillé main dans la main cinq semaines, de février à juin 2018, avec les élèves de CE2, CM1 et CM2 de l’école élémentaire Pierre Robert à Saint-Paterne Racan (Indre-et-Loire) à l’élaboration de notre projet, qui s’est clôturé par une magnifique exposition à l’Abbaye de La Clarté-Dieu, le 14 juin 2018.
La touche co-main : Nous avons fait participer nos artistes en herbe à chaque étape, donc le design co-main faisait partie de l’ADN du projet depuis le départ.

Je n’aurais jamais imaginé, quand nous avons soumis notre projet au programme Création en cours, que cette expérience allait changer ma façon de pratiquer mon métier pour toujours. Lorsque nous sommes arrivées à Saint-Paterne Racan et que nous avons fait la connaissance des 48 élèves de CE2, CM1 et CM2 de l’école élémentaire Pierre Robert, un monde nouveau s’est ouvert à moi. Nous leur avions demandé en amont d’amener une image, quelle qu’elle soit, qu’ils appréciaient particulièrement. Certains ont ainsi pris dans leur cartable une photo de leur chien, d’autres de leur maman, d’autres des souvenirs de vacances… Et nous avons commencé avec chacun à décortiquer leur image, sa structure, ses couleurs, ses lignes de forces. À la manière de Matisse, ils ont pu la réinterpréter par le collage. Quand nous sommes revenues pour la deuxième semaine, nous avions extrait de leurs collages des formes, que nous avions photocopiées plusieurs fois, et nous les avons initiés au motif. D’après ces motifs, nous avons une fois de plus isolé des formes intéressantes à animer en stop-motion. Sous leurs yeux émerveillés ces dernières se sont mises à bouger pendant la troisième semaine de résidence. La quatrième semaine a été consacrée à la réalisation d’une affiche sérigraphiée en vue de l’exposition, toujours à partir des formes obtenues pendant l’atelier cinéma d’animation. Finalement, nous avons sélectionné 48 formes (une par enfant) que nous avons fait découper dans du bois, afin de concevoir avec eux en cinquième semaine des sculptures par l’assemblage de ces formes entre elles. Cette résidence s’est achevée par une restitution de ces cinq semaines d’intervention à l’Abbaye de La Clarté-Dieu, le 14 juin 2018. Les enfants ont pu repartir avec un livre qu’ils ont pu composer eux-mêmes, réalisé par nos soins et reprenant les productions des enfants tout en expérimentant d’autres formes de narrations. L’évolution de ce projet est à l’image de notre thématique : si nous avions un point de départ, la trame narrative s’est quant à elle tissée au fur et à mesure ; nous avons eu de nombreuses péripéties, pour finalement aboutir à un dénouement très heureux ! Outre la satisfaction d’avoir pu mener ce projet titanesque et à 360° (car nous leur avons fait découvrir toutes les facettes de la création artistique et du design, depuis le collage en passant par le design textile, le cinéma d’animation, la sérigraphie, la sculpture et la scénographie), je n’ai eu de cesse depuis que de vouloir transmettre mon métier et ma passion. Désormais, je n’envisage plus ma pratique du design graphique et de l’illustration sans cette part essentielle de transmission, aux petits comme aux grands. Et l’idée d’avoir peut-être fait naître des vocations chez ces enfants donne encore plus de sens à ma pratique du design !

Dans les coulisses du projet…

Le tableau de la salle de classe s’ornait à chaque fois de jolis messages à notre attention !

Dans les coulisses du projet…

Le diplôme d’artiste accompli, que nous avons délivré à chaque élève à la fin de la résidence…

Dans les coulisses du projet…

Bien entendu, avant d’être proposé aux enfants nous testions tous les ateliers avec nos propres expérimentations, ici en vue de l’atelier collage…

Dans les coulisses du projet…

L’atelier collages…

Dans les coulisses du projet…

L’atelier motifs…

Dans les coulisses du projet…

L’atelier cinéma d’animation…

Dans les coulisses du projet…

L’atelier sérigraphie…

Dans les coulisses du projet…

L’atelier sculpture…

Dans les coulisses du projet…

La semaine était à chaque fois découpée en deux temps, une journée tous ensemble où nous introduisions les attendus de la semaine avec une activité dédiée, puis des demies-journées par petits groupes où nous allions plus en profondeur dans la thématique… ici l’initiation au marbling en amont de l’atelier motifs…

Dans les coulisses du projet…

Vous pouvez lire l’intégralité du projet au travers du journal que nous avons tenu pendant toute la résidence sur la page Medium d’emballage collectif !

« C’est ce qui m’est arrivé de mieux à l’école. J’ai appris aux autres à dessiner et je leur fais découvrir ce que j’aime. »

Samara, élève de CM2 à l’école élémentaire Pierre Robert de Saint-Paterne Racan.

« En fait on se dit que pour être artiste, il faut savoir dessiner en fait non, il y plein de matières et de manières de dessiner. »

Gabin, élève de CM1 à l’école élémentaire Pierre Robert de Saint-Paterne Racan.

« À la base, je suis très créative donc j’adore, c’est comme les arts plastiques à l’école, c’est plus créatif et cela fait une coupure. »

Laurine, élève de CM2 à l’école élémentaire Pierre Robert de Saint-Paterne Racan