Illustrations → Le Journal du Confinement

Jour 38. Scie tout va bien le nombre de cas devrait diminuer avec l’arrivée des beaux jours.

Jour 56. Les rencontres amoureuses après le confinement.

3

Identité visuelle du journal.

4

Jour 26. Finement cons.

Jour 48. Cupidon vs Corona.

6

Jour 21. Une prise en charge de haute voltige.

Jour 6. Pantagruélique.

Jour 3. Pan ! Pan ! Pan ! Nous sommes en guerre.

Jour 11. Inspiration passagère.

Jour 13. On entendra les oiseaux chanter.

Jour 22. C’est du pipeau.

Jour 29. Saut dans le Covid.

Jour 34. Pluie contagieuse.

h
7
3
4
5
6
b
a
c
d
e
f
g

Commanditaire : Projet personnel auto-initié.
Date : Du 17 mars au 11 mai 2020.
Prestations réalisées : Illustrations pour le compte Instagram du Journal du Confinement.
Mots-clés cahier des charges : Journal, quotidien, informations, coronavirus, humour.

La demande initiale : Dans une France confinée, j’ai décidé de me donner un challenge et de concevoir chaque jour, pendant toute la durée du confinement, un visuel sonore réalisé à partir d’images libres de droit et de sons enregistrés dans mon appartement.
Ce que j’ai fait : J’ai posté chaque jour du confinement, du 17 mars au 11 mai, une illustration par jour, sur Instagram.
La touche co-main : Les sons, qu’il fallait deviner quotidiennement.

 Le Journal du Confinement est le journal visuel et sonore que j’ai tenu du 17 mars au 11 mai 2020, pendant le premier confinement.

J’ai décidé de me donner un challenge créatif et de concevoir chaque jour, pendant toute la durée du confinement, une illustration sonore réalisée à partir d’images libres de droits et de sons enregistrés dans mon appartement, postée quotidiennement sur Instagram. De ces expérimentations ont été réalisés cinq-six photomontages sonores.

Comme un remède à la morosité ambiante et afin de me prouver que la créativité peut se trouver partout, même entre les quatre murs de chez soi, dans le bruit du tambour d’une machine à laver ou dans le frémissement de l’eau qui bout.

J’aimerais à terme poursuivre ce projet sous forme imprimée, au travers de ce que j’ai baptisé le Journal Con du Finalement (contrepèterie du Journal du Confinement), afin de revenir, avec recul et humour sur ce moment inédit de l’histoire de l’humanité.

Dans les coulisses du projet…

Les croquis d’intention que j’ai griffonné dans mon carnet.

Dans les coulisses du projet…

Les livres et images sur lesquelles je me suis appuyée pour réaliser les photomontages.