camille esayanAteliers → Môm’Artre

1

Vue de l’exposition.

3

Vue de l’exposition.

5

Pendant l’atelier.

6

Pendant l’atelier.

7

Pendant l’atelier.

8

Pendant l’atelier.

9

Pendant l’atelier.

10

L’exemple de packaging que j’ai réalisé pour illustrer l’atelier.

11

Pendant l’atelier.

12

Pendant l’atelier.

1
3
5
6
7
8
9
10
11
12

Commanditaire : Virginie Botti.
Date : Janvier/Février 2020.
Prestations réalisées : Animation d’un atelier sur un trimestre.
Mots-clés cahier des charges : Transmission, packaging, collage, exposition.

La demande initiale : Animer un atelier sur la thématique de mon choix pour des enfants de 7 à 11 ans sur le temps périscolaire, pendant un trimestre.
Ce que j’ai fait : Dans la suite logique de mon projet de diplôme, j’ai initié les enfants à l’hybridation de packagings, afin qu’ils inventent l’emballage de leurs rêves et qu’ils prennent conscience des différents codes qui régissent leur conception en les manipulant eux-mêmes.
La touche co-main : Voyant que les enfants peinaient à comprendre les objectifs d’un tel atelier à la première séance, je me suis prêtée au jeu de l’exercice en leur concevant un packaging exemple et un mode d’emploi pour y parvenir.

Depuis mon diplôme, je n’avais de cesse que de vouloir expérimenter les hybridations de packagings avec un public d’enfants. Les faire associer une marque, un logotype et un packaging différents pour inventer de nouveaux produits et associations d’idées inattendues pouvait sans aucun doute stimuler l’imagination des petits et des grands, en plus de les sensibiliser aux codes publicitaires qui les environne depuis qu’ils sont nés. Lorsque j’ai participé à une réunion d’information Môm’artre en mai 2019, je me suis dit que j’avais trouvé la bonne structure pour déployer un tel atelier. Nous avons planifié avec Virginie Botti, de l’antenne Môm’Pelleport dans le 20e arrondissement de Paris, une intervention pour le début 2020 qui s’est avérée instructive mais frustrante : d’abord, les grèves ont annulé plusieurs séances, et les effectifs n’étaient donc pas au complet d’une session à l’autre. Les enfants ont donc eu du mal à rentrer pleinement dans le projet, et les idées sont restées timides. Malgré ce contexte peu favorable, des productions prometteuses ont pu émerger, et j’ai pu questionner et ajuster ma façon d’aborder les ateliers, en gagnant en pédagogie notamment. J’aimerais maintenant expérimenter cet atelier dans un autre contexte, riche de ces enseignements !

Dans les coulisses du projet…

Lors de l’exposition de clôture des ateliers, qui rassemblait les productions des enfants effectuées avec les autres artistes intervenants du trimestre.

Dans les coulisses du projet…

Aperçu du mode d’emploi que j’avais réalisé afin que les enfants saisissent mieux les objectifs de l’atelier et aient un exemple auquel se référer.