camille esayanIdentités visuelles → Team Spi Rythm

10

L’affiche à compléter.

2

L’affiche à compléter.

3

Le flyer à reconstituer.

5

Le flyer à reconstituer.

6

Le flyer à reconstituer.

7

Le rébus d’annonce de la programmation.

8

Le flyer à reconstituer.

9

Le flyer à reconstituer.

11

L’affiche à compléter.

12

L’affiche à compléter.

13

L’affiche à compléter.

14

L’affiche à compléter.

15

Les affiches à compléter.

16

Vocabulaire visuel.

10
2
3
5
6
7
8
9
11
12
13
14
15
16

Commanditaire : Team Spi Rythm.
Date : Septembre/Octobre 2018.
Prestations réalisées : Affiches, bandeaux réseaux sociaux, flyers.
Mots-clés cahier des charges : Transversalité, transmission, art, partage.

La demande initiale : Lorsque j’ai rencontré Thibaut à l’été 2018, son projet d’un festival artistique interdisciplinaire m’a vivement enthousiasmée. Je me suis alors proposée de l’accompagner son équipe et lui sur la création des supports de l’événement.
Ce que j’ai fait : J’ai conçu une stratégie de communication se déclinant sur des affiches, des flyers, et sur les réseaux sociaux, convoquant la participation de tout un chacun.
La touche co-main : Bien que l’équipe n’ait finalement pas retenu ma proposition, j’ai beaucoup apprécié réfléchir à des supports qui étaient selon moi la parfaite incarnation de ce que j’appelle le design co-main ! J’ai ainsi conçu des bandeaux rébus, des flyers à plier, des affiches à compléter…

Team Spi Rythm est un collectif transdisciplinaire qui se propose de fédérer, stimuler et former des entreprises par le biais d’expériences artistiques, notamment des ateliers autour de la musique. Pour la réalisation de leur premier festival, le collectif m’a consultée pour que je réfléchisse à des supports interactifs : une belle occasion pour moi de mettre en œuvre le design co-main que je revendique !

Dans les coulisses du projet…

Thibaut m’avait parlé d’un vocabulaire formel qu’il avait inventé pour sa pratique du beatbox…

Dans les coulisses du projet…

… j’ai décidé de m’en inspirer pour créer des glyphes et ainsi constituer le visuel de l’événement, en trois dimensions.